Mauritanie

Les chiffres de l’excision

Le taux de prévalence de femmes sexuellement mutilées en Mauritanie est : 

  • 51 % des enfants et jeunes filles de 0 à 14 ans
  • 67 % des femmes de 15 à 49 ans

La majorité des mutilations sexuelles sont pratiquées par des exciseuses traditionnelles sur des jeunes filles de avant l’âge de 5 ans

79 % des MSF sont pratiquées dans les milieux ruraux, et 55 % dans les milieux urbains.

36 % des femmes de 15 à 49 ans qui ont entendu parler des mutilations sexuelles féminines pensent que cette pratique devrait se poursuivre, et 69 % des hommes.

La prévalence de mutilations sexuelles féminines est très légèrement en baisse

Législation

Article 12 de l’ordonnance n° 2005-015

Il interdit actuellement la pratique des MSF sur les mineur⋅e⋅s et punit « le fait de porter atteinte ou de tenter de porter atteinte à l’organe génital de l’enfant de sexe féminin, par infibulation, insensibilisation ou par tout autre moyen ».

La loi ne s’applique donc qu’aux filles de moins de 18 ans. Elle ne traite pas explicitement de l’instigation, de l’aide ou assistance, ni du défaut de signalement d’une MSF envisagée ou effectuée. Elle érige toutefois en infraction pénale les MSF pratiquées par des professionnel⋅le⋅s de la santé. 

En savoir plus : Female genital mutilation country profiles – UNICEF DATA et MAURITANIE: LA LOI ET LES MSF

Je suis une jeune fille à risque Je suis concernée par les MSF Je suis un·e professionnel·le